BIPC : Brevet international de chasse pratique

à Terre et eau pour Retrievers 

 

Ces épreuves doivent être à l'image exacte de la chasse pratique avec mort du gibier ayant comme but de récompenser les meilleurs retrievers. C'est pour cette raison qu'il sera tenu compte de l'attitude du chien en battue, de sa sagesse avant et après le coup de feu, de son marking, du rapport en général, pour rendre les services que lui demande l'utilisateur.

CONDITIONS DE PARTICIPATION

Pour participer aux BICP tous les chiens de plus de 2 ans devront être contrélés et être côtés A, B ou C en dysplasie et certifié indemne de tares oculaires (certificat par un vétérinaire agrée par la S.C.C.)

Pour participer au Brevet de Chasse pratique, les chiens devront être inscrits au L.O.F. ou pour les chiens étrangers à un livre d'origine reconnu par la F.C.I.

ORGANISATION

Ce brevet de chasse pratique pouvant avoir lieu dans tous terrains, ne sera pas obligatoirement couru à bon vent mais les juges s'efforceront de mettre tous les chiens dans les mêmes conditions de travail et en tiendront compte.

Pour le travail à l'eau derrière canards, il est indispensable de pouvoir disposer d'un plan d'eau ayant un couvert d'au moins 3 m de large, d'une surface de 2500 m2.

L'eau doit avoir une profondeur permettant aux chiens de nager. L'épreuve aura lieu en automne

Chaque groupe devra comporter au minimum 6 chiens et au maximum 11 chiens.

Tous les chiens conduits dans un même groupe devront être présentés aux même juges dans chaque discipline

L'épreuve sera jugée par points suivant le barème établi au présent règlement.

Les chiens seront servis par des tireurs officiels désignés par le Comité de l'Organisation mais jamais par un juge en exercice dans l'épreuve.

Le chien devra se montrer parfaitement sage en battue et également pendant le travail des autres chiens. Il fera preuve d'obéissance, restant constamment dans la main du conducteur.

Le rapport devra avoir lieu à l'ordre du conducteur et être effectué  à dent douce . Les juges tiendront compte de la façon dont les pièces seront rapportées.

Si un chien refuse le rapport, il sera éliminé, sauf en cas de gibier trop abimé par le coup de fusil. II sera tenu compte de la façon dont le chien, envoyé à la recherche d'un gibier blessé l'aura retrouvé et de la difficulté qu'aura représenté ce travail.

 

SUITE